Matthieu et son Bullitt bleu

“Matthieu, son fils et leur Bullitt” bleu par Pseudomyrmex

On ouvre le bal d’une série d’interviews aujourd’hui avec Matthieu. Matthieu fait partie de la petite troupe de motivés qui est à l’origine de l’aventure “Paris Cargo Bikes Meeting”. Nous débutons avec lui et enchaînerons avec les autres membres de ce petit groupe, qui aspire à grossir :)

Aller, partageons donc nos expériences du cargo à travers une série de questions type qui se retrouveront semaine après semaine posées à un panel d’utilisateurs le plus large possible.

PCBM : Une phrase pour te présenter ?

Matthieu, 39 ans, en couple avec un enfant, résidant à Maisons-Alfort (94).

PCBM : Comment en es-tu venu au vélo cargo ?

Matthieu : La naissance de mon fils m’a fourni une bonne excuse pour un achat “passion” qui me trottait dans la tête depuis quelques temps.

PCBM : Quand et comment as-tu passé le pas ?

Matthieu : Le principal problème était de trouver le moyen de stocker mon cargo. Il était hors de question de le laisser dormir dehors. C’était un argument de plus pour choisir le Bullitt, car sa légèreté me permettait de le stocker à la verticale, en soulevant la roue avant.

Les économies effectuées sur la non-utilisation de la voiture au quotidien m’ont fourni le budget pour financer cet achat.

PCBM : Quel Cargo possèdes-tu ?

Matthieu : J’ai choisi un Bullitt pour sa maniabilité et sa rapidité.

PCBM : Par quel biais te l’es-tu procuré ?

Matthieu : J’ai acheté les périphériques sur Internet et fait effectuer le montage par Lyon Cycle Chic qui avait commandé le kit-cadre. J’ai pu ainsi choisir précisément les composants qui me convenaient et limiter (dans une certaine mesure) la facture.

PCBM : Referais-tu le même choix aujourd’hui ?

Matthieu : Sans hésiter, même si le Bakfiets aurait pu être une option intéressante pour ses aspects pratiques.

PCBM : Quelles sont les principales choses que tu fais avec ton cargo ?

Matthieu : Ma principale utilisation du Bullitt est le transport de mon fils de 16 mois : dépôt chez l’assistante maternelle avant d’aller au travail, mais aussi promenade dans le Bois de Vincennes ou en vacances.

le "Bullitt bleu" de Matthieu par lui-même

le Bullitt bleu de Matthieu

Je me sers également du Bullitt pour transporter quelques courses ou emmener au travail des affaires trop volumineuses pour tenir sur un vélo classique.

PCBM : Combien de kilomètres fais-tu approximativement par mois ? Est-ce ton vélo principal ? Es-tu le seul utilisateur de ton  foyer ?

“Matthieu et son gosse” par dinetteb

Matthieu : Je fais environ 600 km par mois, mais pour varier les plaisir, je partage ce kilométrage avec d’autres vélos plus classiques, comme par exemple un vélo de ville équipé d’un siège bébé avant.

Je suis le seul utilisateur de mon cargo à la maison, le Bullitt étant un peu trop sportif au goût de ma compagne. Elle n’aurait pas craché sur un Bakfiets…

PCBM : Quel regard les gens portent-ils sur ton cargo et ce à quoi tu l’utilises ?

Matthieu : A Paris, le Bullitt attire l’attention, mais on sent que de plus en plus de gens ont déjà vu un vélo cargo.

Je fréquente de nombreux amis utilisant ce type de vélo, donc je me sens moins seul. Dans mon entourage non-cyclophile, le vélo cargo attire plutôt la sympathie.

PCBM : Merci Matthieu d’avoir ouvert le bal avec cette interview. Nous enchainerons la semaine prochaine avec Ilse et son Bakfiets, et beaucoup d’autres à venir ! Bonne route !

Si vous souhaitez vous aussi être interviewés, faites nous signe à info@ParisCargoBikes.org, nous sommes preneurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>