Un cargo fait maison

12_cycles_01C’est aujourd’hui une interview un peu particulière que nous vous proposons : elle est en effet consacrée à Thomas, qui a conçu et fabriqué son propre cargo-bike. Mais notre homme ne se contentera pas d’un exemplaire pour son utilisation personnelle, puisqu’il s’agit en réalité d’un prototype destiné à être produit en série et vendu au public. Preuve de l’effervescence du marché du vélo-cargo, des projets voient également le jour en France. Thomas sera présent le 24 juin lors du Paris Cargo Bikes Meeting pour vous présenter son prototype et vous le faire essayer si vous le désirez. Une raison de plus de venir à Vincennes ce jour-là !

PCBM : Une phrase pour te présenter ?

Thomas, 33 ans, marié, père de 2 enfants de 3 et 5 ans, designer, rêveur, utopiste, persuadé que le vélo peut contribuer à améliorer sensiblement la société dans laquelle nous vivons.
Je travaille actuellement à la création d’une nouvelle marque de vélo cargo avec pour ambition non avouée de venir titiller vos modèles préférés avant la fin 2012 !

Comment en es-tu venu au vélo-cargo ?

Lors d’un passage à Copenhague en 2009, je découvre que les cargos, bi ou tri-porteurs, sont omniprésents dans la ville. Ils semblent être utilisés par les artisans, les coursiers, les familles, les commerçants, bref par tout le monde… et remplacent un nombre non négligeable d’automobiles.12_cycles_05
En 2010, je participe à un travail de recherche sur l’évolution de l’usage du vélo en Europe. La conclusion de ce rapport fait ressortir le fait que plusieurs catégories de cycles devraient encore se développer dans les années à venir. Parmi celles-ci, le vélo cargo semble avoir un avenir particulièrement prometteur.
2011: Recherches sur le thème d’un vélo “utile” démontable et modulaire. Le tout débouche sur le modèle que je compte bien vous faire essayer très prochainement.

Quand et comment as-tu passé le pas ?
12_cycles_04Dans mon cas il s’agissait de passer du virtuel au réel, transformer le design 3D en prototype fonctionnel.

Disposant d’un atelier, je décide de réaliser ce premier prototype moi-même. La première étape fut donc de commander 12_cycles_02l’ensemble du matériel, composants et outils nécessaires.
J’ai ensuite réalisé les usinages de toutes les pièces spécifiques en aluminium et en acier puis il a fallu débiter et former les tubes et les positionner sur un gabarit pour pouvoir les souder. Après un contrôle de géométrie, ne restait plus qu’à réaliser les différentes finitions et à assembler le vélo. Je travaille désormais sur l’industrialisation du projet ainsi que sur les homologations nécessaires pour pouvoir le distribuer dans les règles de l’art.

Quel type de vélo-cargo as-tu conçu ? Explique-nous tes choix : tri ou bi-porteur, assisté ou non-assisté, etc…
12_cycles_03Pour le moment, il s’agit d’un bi-porteur compact en version “work in progress”. En adaptant la partie avant du vélo, il sera possible de le décliner en version courte, longue, en bi ou en tri-porteur, en assisté ou en non-assisté. 12_cycles_07

Personnellement, la version bi-porteur me semble intéressante car mécaniquement plus simple, plus légère, moins onéreuse et probablement plus maniable qu’une version tri. Bien sûr pour le transport de charges lourdes sur des trajets courts, le tri-porteur a également tout son sens.

 

 

 

Referais-tu le même choix aujourd’hui ?

Est-ce que je me relancerais dans cette aventure un peu folle ? Il faudra me reposer la question dans 1 an !

Quelles sont les principales choses que tu fais avec ton cargo ?

12_cycles_06Jusqu’à maintenant, ça se résume à des essais sur tous types de voies, en ville, sur routes, chemins et même en downhill pour tester la résistance… pour le moment ça tient…

Quel regard les gens portent-ils sur ton cargo et ce à quoi tu l’utilises ?

Dans mon cas, ce qui est intéressant de constater est que j’ai d’abord présenté mon cargo à mes partenaires, à ma famille et à mes amis sous forme de dessins ou de 3D et dans l’ensemble les personnes étaient moyennement convaincues par l’idée. Mais une fois le prototype terminé et lorsqu’ils l’ont essayé ou vu en action, le concept les a séduit beaucoup plus.
Dans la rue, c’est vrai qu’on se sent très observé, entre autres par les automobilistes ce qui est plutôt bon signe. De manière générale, je trouve que les réactions sont positives. Par contre seules les personnes sportives ou un peu téméraires l’essayent sans hésiter. Je constate cependant que les triporteurs sont plus rassurants pour une bonne partie des personnes n’ayant pas l’habitude de rouler à vélo.

Mise à jour 2013 : Thomas a depuis mûri son projet, aboutissant à la création de “Douze Cycle” que nous avons le plaisir de compter parmi les partenaires de l’édition 2013 du Paris Cargo Bikes Meeting.

Une réflexion au sujet de « Un cargo fait maison »

  1. Ouach ! Un vélo cargo de chez nous! C’est où les tickets pour l’essayer cet engin.. =) Tu crois que ça passe dans un trajet TER? Plutôt le court … Démontable ? Je viens voir… ah oui… alors là oui… A dimanche.

Les commentaires sont fermés.