en test – e-BIKE 43

Il y a des mails qu’on aime recevoir, et ceux qui annoncent une naissance en font partie. Et quand il s’agit de la naissance d’un nouveau vélo, quelle hâte de faire la connaissance du nouveau né.

C’est chose faite, puisque ce nouveau venu, le E-BIKE43, j’en ai même eu la garde quelques jours!DSCF7164

Oh qu’il est beau, il ressemble à ses frères et sœurs! En y regardant à deux fois, pas tout à fait finalement. C’est un longtail certes, un vélo rallongé donc, mais à bien y regarder, il semble si petit, ramassé. Parqué le long du trottoir, il est en fait à peine plus long qu’un vélo standard.

Je me mets donc en devoir de détailler mon compagnon de la semaine, deux grandes sacoches, d’un modèle standard, deux sièges adaptés à chacun de mes enfants, un bloc noir sous la selle qui ressemble à un coffre? C’est en fait la FootBox, une boite à pieds donc, qui remplace les reposes pieds habituels des sièges enfants, et qui participe énormément au côté compact du vélo. J’attends de voir la réaction de mini du coup.
Je poursuis vers l’avant du vélo, le cadre est bas, le guidon haut, le tube de selle qui semble immense. Ce vélo semble être prêt à accueillir des plus grands aux plus petits pilotes.

J’ai une bonne quinzaine de kilomètres à parcourir pour rentrer vers ma banlieue, et il pleut. Il est grand temps que je me penche sur ce fameux E qui annonce une assistance électrique bienvenue.
La batterie tout d’abord est placée très bas, juste derrière le pédalier, le moteur est lui placé dans la roue avant de 24 pouces. Ah…
Les rares fois où j’ai roulé avec des moteurs de ce type, je n’ai pas été franchement convaincu, ni par leur efficacité, ni par leur stabilité… Néanmoins, celui-ci semble très grand, dans cette petite roue de 24 pouces seulement, l’équilibre sera peut-être meilleur? Un dernier regard sur les roues, munies de grands disques de frein et chaussées de pneus ballons (schwable big ben).DSCF7167

En route! Il pleut donc, et j’aborde tranquillement la première rue pavée de mon parcours, je tourne, je guette la perte d’adhérence, qui n’arrive pas, la roue ne dérape pas, le moteur reste doux, bonne surprise. Après quelques kilomètres, je me sens déjà à l’aise au guidon de ce vélo si normal. Les premiers bouchons parisiens, droite, gauche, entre les pare-chocs, je me faufile sans aucun problème. Le moteur répond à chaque sollicitation, sans à-coup. Les freins sont efficaces, un peu secs peut-être?
Le retour à la maison se fait donc mouillé mais sans encombres. Une fois arrivé, je mets la batterie en charge pour le lendemain.

Après une nuit arrosée (par la pluie hein) c’est l’heure du départ pour l’école.
Je sors le vélo, enclenche la batterie, charge le cartable du grand dans une des sacoches, et en selle les monstres!20170614_081334
Je n’ai même pas le temps d’attraper le guidon pour stabiliser le vélo que mini est déjà installé dans son siège, les pieds dans la footbox, le plus naturellement du monde et sans que le vélo ai bougé d’un centimètre. Par acquis de conscience et eu égard aux 30 kg de mon grand, je pose la main sur le vélo le temps qu’il monte, mais la béquille, pourtant peu large, fait toujours aussi bien son office et le vélo ne bouge pas plus qu’avec mini.
Décollage! L’accès à la rue est bien pentu, un coup de poignet pour caler le moyeux NuVinci en position grimpette, assistance à fond et c’est parti. Le vélo ne tortille pas, le moteur rend la sortie aisée malgré les 45 kg de lest remuants (sans compter les sacs).
L’école se situe en bas d’une cuvette depuis chez moi, on attaque donc la descente, le bike 43 est un rail. La direction ne connait pas le flou qu’on peut parfois ressentir avec un longtail chargé à l’arrière, le poids du moteur y est pour beaucoup.

Arrivé à l’école, la descente des enfants se fait aussi vite et facilement que la montée, les casques eux trouvent leur place dans une sacoche sans soucis.
Ensuite, direction le boulot. La plus grande partie de mon trajet, je la fait à vide, et souvent, prendre le cargo (Bullitt habituellement) c’est un peu trop, j’utilise donc au quotidien un VAE classique pour ce trajet. Ce Bike 43, avec sa taille compacte se comporte tellement “normalement” que ce n’est qu’à l’arrivée, en manœuvrant pour le glisser entre les arceaux à vélo que je reprends conscience que je suis en cargo. Mes 13 kilomètres du matin, bien en côte, se sont bien passés, assistance à fond, mon temps de trajet ne s’est pas allongé. Le cadre est suffisant rigide pour rester dynamique malgré la position très droite, et les pneus ballon apportent la souplesse nécessaire pour ne pas y laisser ses lombaires. Ma seule frustration sera finalement en descente, où le vélo ne prend pas autant de vitesse que ce que j’aimerais.

DSCF7161Le soir, le retour du boulot se fait avec la même facilité. Comme je ne suis pas un petit gabarit, j’ai appris à me méfier des autonomies annoncées par les fabricants de VAE, néanmoins, j’arrive sans encombre chez moi, avec même un peu de rab de batterie qui devrait permettre d’atteindre les 40 km d’autonomie sans problème. Comme je ne suis pas joueur, je remets quand même la batterie en charge pour le lendemain.

Au fil de la semaine le vélo a bien sûr attiré l’attention, au parc, au boulot, au feu rouge. J’ai pu le faire essayer à certains, au parc par exemple.
Habitués à me voir en Bullitt, de nombreux parents ne m’ont pourtant jamais demandé à l’ essayer, alors que le Bike 43 a suscité beaucoup plus d’intérêt. Et à chaque essai, le même sourire au retour, et la même remarque : “en fait, c’est un vélo”.
Au fil de la semaine, j’ai aussi changé d’avis sur ma frustration du premier jour.
L’absence de roue libre dans le moteur, et ce frein moteur ressenti en descente me semble finalement un gage de sécurité supplémentaire. Finalement, transporter nos enfants à vélo ne nous incite pas forcément à le faire à pleine vitesse et cette “bride” créée par le moteur s’accepte finalement très bien.20170609_195520

Après presque 2 semaines et pas loin de 300 km, de ce Bike 43 je garde un sentiment très agréable. De plus, l’équipe de la marque est très réactive et les échanges que nous avons pu avoir laissent présager des évolutions et accessoires dans quelques temps. Pourquoi pas de quoi remorquer le vélo de mini?

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>