En test – Bakfiets shadow, la référence sort de l’ombre

Souvent, quand on commence à s’intéresser au vélo cargo pour transporter les enfants, une des premières marque que l’on trouve, c’est Bakfiets, et à ça rien d’anormal, vu que Bakfiets veut dire tout simplement « vélo de fret ».

Bakfiets, c’est un peu le passage obligé dans la réflexion sur l’achat de ce type de vélo, d’une part pour leur notoriété, mais aussi par ce que c’est celui qui dès le départ est pensé pour transporter les enfants, et enfin, pour le prix.

Avec le Shadow, la marque revisite ses classiques, cadre en alu, plus léger, moteur

LA silhouette du bakfiets

pédalier plus moderne, tout en gardant les fondamentaux qui font qu’on reconnaît un Bakfiets au premier coup d’œil, soit la forme de la caisse , la grande capote ou encore la position de conduite très droite.

Celui que j’ai eu en main m’a été prêté par Richard, grand adepte du Bakfiets (il en possède trois !!! jetez donc un œil dans la section petites annonces) qui partant en vacances voulait nous faire découvrir son dernier né (un des premiers arrivés en France).

Ce qui ne change pas sur ce vélo, je l’ai dit, c’est l’essentiel, l’âme du Bakfiets, on garde la forme générale, l’enjambement bas du cadre qui le rend adaptable au petits comme aux grands gabarits, la béquille large et stable qui permet aux petits monstres de monter et descendre sans aide ou presque, la grande capote qui protège même le pilote du vent (je n’ai pas testé la pluie en ce début juillet Parisien avec ses 30° en moyenne), la position quasi sénatoriale, qui accepte aussi bien le short claquettes que le pantalon, veste, cravate.

la boucle d’ancrage, bien pratique pour passer un antivol U

A part l’esprit, le reste change, au revoir les freins à tambour que de nombreux utilisateurs changeaient pour des modèles plus puissant, adieu le moteur roue avant qui donnait au Bakfiets assisté, une réputation de savonnette dans les virages les jours de pluie. Le Shadow opte pour des freins à patins hydrauliques suffisamment puissants pour stopper la bête sans à coup, et accueille le moteur Shimano Steps couplée à un moyeu nexus 8, avec l’option Di2.

Le Steps, je le connais, j’en ai un sur mon vélo quotidien, en revanche, je ne suis pas un grand adepte du moyeu à vitesses… Mais là ! Le couple fonctionne à merveille grâce au Di2. Celui-ci offre même un mode tout automatique, les vitesses se passent toute seules, s’adaptant à votre trajet sans besoin de toucher à rien. Mais même cette option coupée, le Di2 réserve une bonne surprise en ville, à l’arrêt, au feu par exemple, il se remet automatiquement sur un petit développement qui permet de repartir sans difficulté, c’est peut-être un détail pour certains, mais en cargo chargé, c’est très appréciable. Autre bonne surprise, la batterie de grande capacité qui a largement tenu les 60 km d’autonomie sur mes 2 semaines de test, j’en suis bluffé, d’autant qu’avec ce vélo, je n’ai pas franchement été tenté de rouler en mode éco (l’alu lui a fait gagner du poids, mais quand même).

1 grand un p’tit

J’ai parlé plus haut de petits monstres, et c’est bien à eux qu’il se destine avant tout, aux PETITS monstres.

Le Bakfiets est un vélo familial, idéal pour les petits trajets avec les enfants, les sorties sur pistes cyclables avec option sieste pour les passagers, ou encore le ravitaillement rapide avant la sortie de l’école, mais il ne faut pas être trop gourmand. Comme je n’ai que deux enfants de disponibles (les miens du coup) j’ai testé le vélo avec mes lests habituels. Autant Mini s’est trouvé très à l’aise, autant le mètre 35 du grand a eu plus de difficultés à se caser dans la caisse, même si je logeais mon sac sous le banc (sécurisé par clef) pour leur laisser de la place aux pieds. L’espace disponible est tout de suite beaucoup plus agréable quand les 2 enfants sont de petits gabarits comme la voisine qui est dans la classe de mini et qui a adoré la promenade inhabituelle avec son pote.

la boite à secrets

Après deux semaines au guidon, le Bakfiets révèle tous ses atouts de vélo familial tranquille et reste une valeur sûre pour qui cherche avant tout à se faciliter les petits trajets du quotidien.

Si vous voulez l’essayer, faites un tour dans les annonces, Shadow (car s’est aussi son petit nom) vous attends.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *