Quelques jours avec le Petit Porteur

Il y a quelques années est apparu en région parisienne un drôle de petit vélo, compact, simple, et abordable (dans le monde du cargo)

Aujourd’hui, petit tour d’horizon de la deuxième version, revue et corrigée du Petit Porteur. Beaucoup d’évolutions entre le premier modèle et celui que nous avons entre les mains aujourd’hui. L’arrivée de freins à disques hydrauliques à l’avant et l’arrière ( qui remplace le retro-pédalage) une transmission plus étendue, avec un moyeux à 3 vitesses aujourd’hui remplacé par un moyeu à 8 vitesses et la possibilité d’installer un dérailleur pour ceux qui le souhaitent. Car oui! le petit porteur est configurable!

Notre vélo d’essai est un modèle résolument tourné vers la ville, avec son moyeu nexus à 8 vitesses qui permet de se tirer confortablement de la plupart des difficultés et bosses parisiennes.

Le petit porteur annonce tout dans son nom: il est petit et il est là pour le transport.

Il arrive souvent quand on est à vélo, d’avoir envie “d’un peu plus” et d’être coincé par la place ou le budget. Ou encore, comme c’est mon cas, n’avoir plus l’utilité quotidienne d’un gros porteur, sans pour autant vouloir se passer de mon véhicule favori. Durant nos quelques jours ensemble, il m’a accompagné faire les courses, transporter du matériel dans mon potager de banlieusard, ou encore au conservatoire. Bien évidement, comme mon modèle d’essai était équipé d’un siège enfant, quelques aller/retour à l’école ou aux activités, j’ai même tenté avec les 2 monstres à l’arrière (expérience amusante certes mais ils ont préféré les trajets seuls).

Autour de chez moi, le Petit Porteur s’est montré très agréable à rouler et suffisant pour transporter tout mon barda. Il a même su se faire oublier sur la plateforme vélo d’un RER B un samedi, pour rejoindre Paris, et ensuite dérouler ma journée de travail sans encombre et avec tout mon matériel habituel.

Pendant 2 semaines, le Petit Porteur est venu compléter ma flotte de vélos, et a su s’y intégrer parfaitement. Sans remplacer mon cargo principal, j’ai pris un réel plaisir à rouler avec ce petit vélo, qui a tout d’un grand.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *